Nicolas

0
131

« J’ai toujours pensé que la meilleure façon d’atteindre ses objectifs, c’était d’abord de se montrer reconnaissant pour ce que l’on a. Il n’y a qu’ici que j’ai pu suivre des études gratuitement, rencontrer des jeunes européens et internationaux qui m’ont ouvert au monde et m’ont poussé à quitter ma ville natale.
Je me sens comme un gamin prêt à partir à l’aventure pour enseigner le français sur un autre continent alors que j’ai déjà 24 ans. Et c’est en observant la cathédrale illuminée l’été et le sapin de la place Kléber l’hiver que je me rends compte à quel point dire adieu est difficile. Je crois qu’au fond, le bonheur c’est aussi ça ; être sur la route en permanence tout en ayant un lieu constant auquel se rattacher. J’ai toujours eu envie de voyager et de commencer une nouvelle vie à l’étranger, mais si un jour je construisai mon avenir loin d’ici, je me sentirai toujours chez moi à Strasbourg. » Nicolas